Quelques généralités sur les atteintes rétiniennes dues au diabète

 

La maladie diabétique atteint les vaisseaux de petits calibres (capillaires). Au niveau de l’œil, cette atteinte peut prendre deux formes différentes

  • Le diabète peut entraîner des occlusions des vaisseaux rétiniens très périphériques, ce sont les formes « ischémiques » de la maladie.

Les formes sont suspectées dès l’examen du fond d’œil mais bénéficient fortement de l’angiographie pour leur confirmation. L’angiographie permet en effet de visualiser les territoires qui manquent d’oxygène en périphérie de la rétine.

Lorsqu’une rétinopathie ischémique se développe, le traitement consiste en la réalisation d’un traitement laser sur l’ensemble de la périphérie de la rétine (photocoagulation pan-rétinienne).

Ce traitement peut viser à empêcher l’apparition de vaisseaux anormaux qui peuvent se développer dans la cavité vitréenne et entraîner des hémorragies ou un décollement de rétine.Dans d’autres cas, le but du traitement est de faire régresser des néo-vaisseaux déjà apparus.

  • Le deuxième type d’atteinte lié au diabète est la perte de l’étanchéité des capillaires situés autour de la macula, le centre de la rétine. La conséquence clinique est l’apparition d’un œdème de la rétine centrale entraînant un brouillard visuel et une baisse de l’acuité visuelle.

Différents examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic : angiographie et tomographie à cohérence optique ou OCT sont les examens les plus utiles.Ces examens peuvent également être utiles en cours de traitement pour apprécier l’efficacité des thérapeutiques.

Pendant longtemps, le traitement se résumait à des laser, dont le but était essentiellement de stabiliser la perte d’acuité visuelle. Depuis ces dernières années, la maculopathie diabétique oedémateuse, a fortement bénéficié de l’apport des médicaments anti-VEGF.

Ces médicaments sont injectés dans l’œil au moyen d’une injection intra vitréenne. Les médicaments anti VEGF ont pour but de diminuer l’œdème. Plus récemment, des traitements par injections intra vitréennes de corticoïdes retard ont également montré leur efficacité dans cette maladie

Selon la forme que vous présentez, il vous sera donc proposé soit des traitements laser, soit des traitements par injections intra vitréennes. Dans ce dernier cas, le médecin discutera avec vous des avantages et inconvénients respectifs des différentes molécules à notre disposition.